Bienvenue à l'association
Félins de Cy de là
 
Association qui a pour but de réguler la population des chats libres, de les identifier, de les nourrir et d'assurer le maintien d'un suivi sanitaire minimum.
 
 
 
felinsdecydela@hotmail.fr
 
Mise à jour : 23/05/2016
 
STERILISATION d'un FOYER de CHATS LIBRES : aide aux communes
Depuis le 1er janbier 2015, les maires doivent stériliser et identifier les chats errants de leur commune, qui par ces actions acquièrent le statut de "CHATS LIBRES".

Les maires peuvent télécharger le PDF ci -desssous : il s'agit d'un exemple d'échanges entre une municipalité et la fondation 30 Millions d'Amis jusqu'à la convention pour la stérilisation et l'identification des chats libres.
http://felinsdecydela.wifeo.com/documents/exemple-d-echanges-mairie-et-30-millions-d-amis.pdf

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 

LA STERILISATION,
UN ACTE D’AMOUR
 
 
La stérilisation, quelle opération pour quel coût ?
 
Chez le mâle, il s’agit de l’ablation des testicules ou de leur contenu. Chez la femelle, c’est l’ablation des ovaires.
Ce sont deux opérations bénignes et rapides.
Comptez environ 80€ pour une castration (mâle) et 120€ pour une ovariectomie ( femelle). Ce prix englobe l’ensemble des soins et vous pourrez généralement payer en plusieurs fois chez votre vétérinaire.
 
Quel âge ?
 
La stérilisation se pratique le plus souvent à partir de six mois mais il existe des vétérinaires formés pour une stérilisation précoce entre deux et trois mois. La stérilisation précoce présente de nombreux avantages et réduit encore les risques, déjà quasi inexistants, de complications.
Pour une femelle, il est important d’agir avant les premières chaleurs pour tirer le maximum de bénéfices pour la santé de la chatte.
 
Quels bénéfices ?
 
Sur le plan de la santé et du comportement, les bénéfices sont très importants.
Chez la femelle, vous éviterez :
-         les tumeurs des mamelles, utérus, ovaires
-         les métrites et les pyomètres, deux affections très graves de l’utérus de la chatte menant à l’ablation de cet organe voire à la mort de l’animal
-         les nuisances dues aux chaleurs : feulements, miaulements nocturnes, fugues, marquages urinaires
-         la transmission de maladies potentiellement mortelles ( FIV-FeLV)
Chez le mâle, vous éviterez :
-         les tumeurs des testicules
-         les blessures dues aux bagarres et la transmission de maladies
-         marquages urinaires, par griffades
-         fugues
 
OUBLIEZ LA PILULE CONTRACEPTIVE : ce contraceptif, non seulement peu fiable, est dangereux car le taux d’hormones ingéré est trop élevé. Il est responsable de l’apparition de tumeurs
 
Les idées reçues sur la stérilisation des chats
 
1)      « une femelle doit avoir eu des chatons pour être équilibrée ».
 
L’animal ne ressent pas de besoin de maternité ou de paternité. La stérilisation n’entrave pas le développement comportemental harmonieux du chat, bien au contraire ! Il n’en devient pas moins chasseur ou joueur.
 
2)      «  comment ferons-nous pour adopter des chatons quand tous les chats de compagnie seront stérilisés ? »
 
Cet argument n’est pas recevable car il y aura toujours des individus non stérilisés en dépit de l’action des associations. Aujourd’hui, la réalité c’est l’euthanasie de millions de chatons non désirés par an, ainsi que celles de nombreux chats adultes qui n’ont pas trouvé de foyer et qui s’entassent dans les fourrières et les refuges. Le chat de gouttière n’est pas une espèce menacée !
 
3)      « La stérilisation est une mutilation »
 
Le mâle ne connaît pas le principe de virilité, ni la femelle de besoin de maternité. En revanche, la reproduction non contrôlée ou la non-satisfaction de l’instinct sexuel du chat « entier » sont responsables de troubles de comportement et de risques pour la santé ( agressivité, maladies, césariennes…)
 
4)      « Je suis responsable, je veux des chatons et je leur trouverai des maîtres »
 
Vous êtes sans doute responsable et nous ne voulons pas remettre cela en cause. Simplement, il faut avoir à l’esprit une vision plus large de la réalité de la reproduction du chat de compagnie chez les particuliers.  La gestation des femelles, bien que généralement sans complication, peut se compliquer et entraîner des frais vétérinaires importants. De plus, nous sommes quelques millions par an à nous dire cela et ces chatons qui naissent sont autant de chats qui, mathématiquement, restent dans les refuges et sont exposés à l’euthanasie. Enfin, les adoptants sont susceptibles d’émettre un jour le même désir ou de se débarrasser du chaton que vous leur aurez confié. A la fin de la chaîne, les portées issues de particuliers viennent gonfler les populations de chats errants et celle des refuges…
 
5)      « Un chat stérilisé grossit et a des problèmes rénaux ».
 
Si le chat stérilisé a tendance à l’embonpoint c’est parce que son métabolisme consomme moins de calories après la stérilisation : il suffit donc de limiter l’apport calorique après l’opération. Chez le mâle, la stérilisation modifie la composition de l’urine et peut, dans certains cas, favoriser l’apparition de calculs. Une nourriture adaptée ( croquettes pour chats stérilisés) répondra parfaitement aux besoins des chats stérilisés.
 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement